MensTennisForums.com - View Single Post - 2009 Davis Cup

Thread: 2009 Davis Cup
View Single Post

Old 03-04-2009, 06:57 AM   #7
country flag Truc
Registered User
 
Truc's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Berlin
Posts: 17,349
Truc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond repute
Default Re: 2009 Davis Cup

Exprimez le fond de votre pensée, les filles, je suis vraiment pas sûre de comprendre à quoi vous faites allusion avec "lui retomber sur la gueule".

The article today in L'Equipe:
Quote:
Un problème ? Quel problème ?
Arrivé hier soir à Ostrava, Gaël Monfils est bien décidé à gagner sa sélection pour le week-end.

IL ÉTAIT 18 H 25, hier, lorsque Gaël Monfils pénétra dans le hall de l’hôtel Atom, où réside l’équipe de France. Soit un peu moins de quarante-huit heures après ses coéquipiers. Pour être arrivé du Mexique lundi, en fin de matinée, après avoir atteint la finale du tournoi d’Acapulco, le temps lui avait manqué pour sauter dans l’avion suivant et rejoindre ainsi les "boys" de Guy Forget dès le lundi soir. Depuis le début de la semaine, cette arrivée tardive suscite des interrogations. Pas pour le principal intéressé, presque remonté d’être ainsi mis à l’index par les observateurs.
« J’estime avoir fait les efforts nécessaires, dit "la Monf". J’ai pris un vol à Acapulco à 7 heures du matin, j’étais une heure plus tard à Mexico où j’ai attendu sept heures un vol d’Aero Mexico. Si j’avais voulu prendre Air France, c’était douze heures d’attente ! Ensuite, je me suis tapé un vol de treize heures. Mais, arrivé à Paris, il fallait que je me pose. Je suis quand même un être humain, j’ai besoin de dormir ! Dès que j’ai pu, j’ai pris un avion pour Ostrava. Et me voilà. »
Hier soir, Monfils n’avait qu’une envie, taper le plus vite possible et prendre ainsi contact avec la Cez Arena, où se disputera la rencontre. A priori impossible, le créneau horaire étant déjà occupé par l’équipe tchèque. Le règlement de la Fédération internationale n’a que faire des cas individuels.
Vu de l’extérieur, il semble évident que le contexte pénalise le 9e mondial. Sauf blessure de dernière minute, on voit mal Guy Forget le sélectionner au détriment du quatuor déjà au travail depuis le week-end. Mais, là encore, Monfils prend tout son monde à contre-pied. « Moi, je me vois comme un candidat à la sélection, assène-t-il. J’arrive avec le plein de confiance, je suis bien, j’ai envie de jouer… Après, je ne sais pas encore comment Guy et les autres voient les choses… Mais tout ça c’est des histoires de journalistes. Je ne vois pas où est le problème. »
« Gaël est un Martien »
Pourtant, selon le capitaine tchèque, Jaroslav Navratil, le cas Monfils est déjà réglé. « Je ne sais pas comment Guy Forget va réagir mais moi, je pars dans l’idée que les quatre Français alignés seront Tsonga, Simon, Gasquet et Llodra, explique-t-il. La vérité, c’est qu’il faut une semaine pour être prêt à disputer une rencontre de Coupe Davis. Nous, on est à Ostrava depuis dimanche. Sans compter les fatigues liées au vol et au décalage horaire… Monfils est arrivé trop tard. »
Une argumentation réfutée en bloc par le clan français. « Bien sûr que Gaël ne bénéficiera pas de la même préparation que les autres, estime Forget. Mais mon rôle est de garder tous les joueurs sous pression jusqu’au tirage au sort.On ne sait jamais ce qui peut se passer. Pour moi, que Gaël soit là, c’est quand même important. » Quant à ses coéquipiers, ils volent comme un seul homme à son secours. « Gaël est un Martien, lance Gasquet. Avec lui, rien n’est impossible. »
« Exact, confirme Llodra, personne ne réagit comme lui. De toute façon, il ne stresse jamais. » Plus posé, Simon pèse le pour et le contre. « Dire que Gaël aura effectué la meilleure préparation possible, c’est évidemment faux. Mais avec lui, ce qui compte, c’est ce qu’il ressent. S’il s’en sent capable, tout peut arriver. » Acceptons- en l’augure. Et cessons de nous interroger sur des problèmes qui, apparemment, n’existent pas.
VINCENT COGNET
Truc is offline View My Blog!   Reply With Quote