MensTennisForums.com - View Single Post - Rotterdam & Marseille 2009

View Single Post

Old 02-15-2009, 07:10 AM   #34
country flag Truc
Registered User
 
Truc's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Berlin
Posts: 17,349
Truc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond reputeTruc has a reputation beyond repute
Default Re: Rotterdam & Marseille 2009

No, he needed to make it to the final to enter the top 10. He'll be #11 on Monday.
The reactions on lequipe.fr were even worse, of course, they really bashed him again over there. Even MTF admitted he was sick, the reactions on French websites are a bit surreal, as usual.
(J'imagine que tu es la Marion de WLT? Tu t'exprimes drôlement bien quand tu écris là-bas, j'avais déjà remarqué tes interventions. Un peu plus élégant que mes "il fallait vraiment avoir de la merde dans les yeux pour pas le voir!" J'étais énervée. )

Here's the article in L'Equipe today, it just confirms what we already know:
Quote:
Hier soir, Nadal a mis fin au parcours de Gaël Monfils (6-4, 6-4). Mais d’un Gaël Monfils diminué par une gastro-entérite. La veille, le Français avait déjà connu de graves problèmes face à Julien Benneteau, au point de monopoliser les toilettes à la fin du premier set, puis, plus longuement, à la fin du match. Hier, il dut une nouvelle fois quitter le court à la va-vite, là encore à la fin de la première manche. Il y retrouva… Nadal, lui-même occupé à uriner. « Quand j’ai levé la tête après avoir vomi, j’ai vu que Rafa me regardait, raconta ensuite Monfils. Il a été vachement sympa et m’a demandé comment j’allais. Je lui ai dit que j’allais essayé de tout donner… Franchement, dans ce match, j’ai repoussé mes limites. Mais j’étais trop affaibli pour réussir un exploit. »
Ce contexte particulier et cette rencontre inopinée aux w-c expliquent en grande partie le caractère chaotique de la rencontre. Sur une surface aussi rapide que celle utilisée à Rotterdam, il semble inconcevable que six des huit premiers jeux de service aient donné lieu à un break ou à des menaces de break. Mais le niveau de jeu n’avait rien à voir avec celui proposé la veille par Nadal et Tsonga. On eut bien sûr droit à quelques rallyes homériques, où Monfils étala une nouvelle fois son physique d’homme-élastique, mais la partie manquait de continuité. Breaké lors du cinquième jeu du deuxième set, le Français se procura pourtant deux fois deux balles de break. L’Espagnol claqua quatre points gagnants. À 5-4, il gagna blanc son dernier jeu de service. Il le qualifiait pour la troisième finale en indoor de sa carrière, après Madrid 2005 et Bercy 2007.
« Je pensais plus à Gaël qu’à moi »
« Je ne sais pas trop quoi vous dire, reconnut le numéro 1 mondial. La vérité, c’est que c’était un match étrange. Gaël avait ses problèmes d’estomac. Moi, j’ai l’impression de ne pas avoir bien joué. Ou plutôt : j’ai l’impression de ne pas avoir joué du tout. Je pensais plus à Gaël qu’à moi. Je ne savais pas s’il allait abandonner. C’était super dur de garder sa concentration. Mais, bon, j’ai gagné… » Comme toujours, Nadal raisonne en pragmatique : « Me retrouver en finale est un très bon résultat pour moi. Déjà, ça veut dire minimum 300 points ATP ; et puis, je suis arrivé là avec une préparation minimale. Ça signifie que mon tennis est toujours là. »
He already was seriously sick against Benneteau, during and even more after the match.
Gaël also explains Rafa saw him in the bathroom when he was sick. Rafa was very nice, asked how he was feeling, Gaël told him he was going to give his all. He really set back his limits during this match, but he was too weakened to achieve anything big.
Gaël's physical problems and the fact that Rafa was aware of it probably explain the chaotic match. Having breakpoints in 6 of the first 8 games seems crazy on such a fast surface. The level was far from the Nadal-Tsonga match, Gaël showed at times why he's "the Elastic Man", but there was no continuity in the game.
Rafa says it was a strange match, he means he didn't play well - or more exactly: he didn't play at all. He was thinking more of Gaël than of himself, wondering if Gaël was going to retire. It was really tough to remain focused.

Last edited by Truc : 02-15-2009 at 10:57 AM.
Truc is offline View My Blog!   Reply With Quote