MensTennisForums.com - View Single Post - *Olympic Games*

Thread: *Olympic Games*
View Single Post

Old 08-16-2008, 08:08 PM   #152
country flag Marine
Registered User
 
Marine's Avatar
 
Join Date: Mar 2003
Location: Paris
Posts: 6,073
Marine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond reputeMarine has a reputation beyond repute
Default Re: *Olympic Games*

Après leur défaite face aux frères Bob et Mike Bryan (3-6, 6-3, 6-3), samedi lors du match pour la médaille de bronze, Arnaud Clément et Michaël LLodra avaient bien du mal à positiver. Tristes, déçus, abattus : les Français ne parvenaient pas à trouver les mots justes pour décrire leurs sentiments.

Arnaud Clément, Michaël Llodra , vous étiez venus pour le titre. Finalement, vous échouez au pied du podium. C'est très dur...
Arnaud Clément: Bien entendu. L'objectif n'est pas atteint (long soupir). On est tous les deux très touchés, très affectés. On savait que ce ne serait pas facile. Ca ne l'a pas été. On a eu beaucoup d'occasions hier (vendredi). Quelques-unes aujourd'hui (samedi). Je ne sais pas quoi dire. C'est comme ça. C'est dur, c'est cruel. C'est notre sport, c'est le tennis, ce sont les Jeux Olympiques. Dans toutes les disciplines, il y a un quatrième. Et le quatrième est forcément plus frustré que le dixième ou le vingtième. Là, cette année, en double, les quatrièmes, c'est nous.

On vous sent très, très affectés...
Arnaud Clément: C'est l'une des défaites les plus dures que j'ai eu à subir de toute ma carrière. C'est bien plus dur qu'en Grand Chelem. Des Grand Chelem, il y en a quatre par an, et on a toujours l'occasion de se refaire quelques semaines ou quelques mois après.

Michaël, comme Arnaud vous semblez très touché moralement...
Michaël Llodra: Oui, c'est sûr. Comme le disait Arnaud, on est très touchés par la défaite. On était venus ici pour faire quelque chose de grand. Essayer de ramener une médaille. Malheureusement, on échoue tout près du but. C'est très dur.

Comment expliquez-vous votre défaite ? Est-ce la conséquence du match d'hier ? Ou les Bryan étaient-ils tout simplement trop fort ?
Michaël Llodra: C'est un tout. Hier (vendredi), on est passés très près. Aujourd'hui, on n'est pas passés très loin non plus... C'est la dure réalité du sport. J'ai du mal à trouver les mots pour décrire notre déception, notre frustration.

Vous avez comme beaucoup d'athlètes été pris par ce rêve olympique. Vous l'avez vu de près...
Michaël Llodra: Oui, de très près. Hier, on n'est pas passés loin... A deux points près. Aujourd'hui encore, tout s'est joué à quelques points près.

Vous verra-t-on à Londres en 2012 ?
Michaël Llodra: Aujourd'hui je n'ai pas envie de penser aux Jeux Olympiques de 2012. Pour l'instant, on est en 2008. On vient simplement de perdre notre match pour la médaille de bronze, et j'ai du mal à comprendre ce qui se passe. C'est dur.»
__________________
"A la base, nous les Français, sommes les champions du monde des râleurs. J'ai l'impression qu'être français, c'est un peu un handicap pour être le meilleur dans ton sport.
Pour faire du sport de haut niveau, d'autres mentalités sont plus propices".

Guy Forget
Marine is offline View My Blog!   Reply With Quote