MensTennisForums.com - View Single Post - 2010 Davis Cup Final: France vs Serbia. Allez les Bleus!

View Single Post

Old 11-09-2010, 08:30 PM   #86
country flag soulage
Registered User
 
soulage's Avatar
 
Join Date: Feb 2008
Posts: 4,667
soulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond reputesoulage has a reputation beyond repute
Default Re: 2010 Davis Cup Final: France vs Serbia. Allez les Bleus!

The training session will be in St Cyprien. Forget explains that he will take at least 5 players or six and even more as he said that the door is open. Jo can come if he wants He's still obsessed by his mental preparation
Quote:
Guy, vous avez travaillé aujourd'hui sur le stage qui sera organisé avant la finale de Coupe Davis. Qu'en est-il ressorti ?
On a discuté sur des tas de petites choses. Le stage va se faire à Saint-Cyprien la semaine précédant la finale. On aura deux courts posés là-bas sur une surface qui va ressembler un peu à Bercy, un peu plus lente peut-être. Les conditions seront assez similaires à celles de Belgrade.

Vous avez assisté à tous les matchs des Français aujourd'hui. Qu'en avez-vous retenu ?
C'est bien de les voir gagner parce que dans ce tournoi, il n'y a que des gros joueurs et chaque fois qu'on passe un tour ici, c'est bon pour la confiance et beaucoup de points engrangés. Tous les joueurs français aiment bien conclure l'année ici devant leurs copains, leur famille, leur public avec des émotions fortes et des victoires significatives. Que ce soit Llodra, Clément, Gasquet même si ça a été un peu plus dur, pour la confiance, c'est quelque chose de chouette. Pourvu que ça continue !

Vous aviez parlé de personne extérieure au groupe pour gérer le stress. Est-ce toujours d'actualité ?
On veut toujours une espèce de recette miracle. On va parler de plein de choses notamment de gestion du stress par rapport à un public hostile, chose que nous n'avons pas rencontrée depuis un moment maintenant. Beaucoup de gens se demandent si on va faire comme Laurent Blanc dans le foot. Mais on ne veut pas éplucher cette préparation et rentrer dans des problèmes de diététique des joueurs, de sommeil, de qualité de la balle… Il n'y aura pas de choses révolutionnaires ni de choses miracle. Au contraire, c'est en travaillant dans la continuité de ce qu'on a fait jusqu'à présent que les joueurs vont y arriver. Il ne faut pas qu'ils soient dépaysés. Il faut envoyer la balle à droite quand le joueur est à gauche, rien de plus compliqué que ça.

« Du respect plus qu'un manque d'ambition »

Allez-vous reproduire ce que vous avez mis en place jusqu'à présent en Coupe Davis ?
Sur cette préparation, on sera même plus confortable que sur les autres matchs. Là, on va pouvoir souffler, faire des choses plus ludiques, faire des doubles, jouer au basket. On va prendre le temps de s'entraîner ensemble, de passer des bons moments. On va pouvoir travailler des aspects plus pointus du jeu.

Les Français rechignent à parler de la Coupe Davis alors que les Serbes ne feraient que ça. Comment l'expliquez-vous ?
Parler ou ne pas en parler, ce n'est pas significatif parce qu'ils ne pensent qu'à ça. Lorsque je lis la presse, je remarque qu'on leur en parle beaucoup. Par pudeur, par rapport aux autres, ils sont un peu timides. S'ils commencent à dire « Moi je vais jouer, je suis indiscutable. » Ça peut tout de suite être pris par les autres comme une marque de prétention ou d'arrogance. C'est plus une forme de respect que de manque d'ambition. La plupart d'entre eux rêvent de participer et de remporter cette rencontre.

Allez-vous partir à cinq ou à six pour ce stage ?
J'attends de discuter avec le médecin pour en savoir plus sur Julien Benneteau. J'attends aussi de voir ce qu'il va se passer cette semaine. J'ai vu une interview de Jo qui disait par exemple qu'il viendrait bien au stage même en étant hors course. Aujourd'hui, pour moi, cette équipe de France, elle est composée de plein de joueurs et je ne veux laisser personne sur la touche. Je comprends aussi ceux qui savent qu'ils ne joueront pas et qui veulent profiter de leurs vacances pour mieux préparer la saison prochaine. Je voudrais préparer, vous vous en doutez, plus que quatre joueurs. On ne sait pas ce qu'il peut se passer. L'enjeu est trop important. Cinq voire six, ça serait bien. S'il y a des blessés qui veulent passer leurs vacances à Saint-Cyprien, ça ne me dérange pas !
soulage is offline View My Blog!   Reply With Quote